Archiv der Kategorie: Aller de l’avant

Est-ce qu’on peut changer de perspective avec des textes et des textures? Eva et Lou jouent une sorte de Ping Pong avec des textes sur des vêtements. Elles se répondent par des textes et des textures pour “aller de l’avant”. Après 11 matchs de Ping Pong elles se retrouvent avec un “Mal de tête” (texte 10 de Eva) et “Ground zéro” (texte 11 de Lou). Le moment est arrivé où elles jettent les textures, parce que “Les boules éclatent” (texte 12 de evalou, histoire en cours). Leurs pleurs commencent à se mêler, les bulles éclatent aussi et même les dents perdues commencent à chanter. Les elle, elles et nous, bref, leurs histoires se mélangent et tout à coup nous allons ensemble vers la montagne.
Elles ont changé de perspective. Peut-être ont-elles juste envie de la perdre. De toute façon à deux elles sont plus fortes. Elles continuent d’“aller de l’avant”.

01 Des reflets

P1040106 KopieEst-ce qu’on peut changer de perspective? Louise a abandonné son arbre «derrière» sa maison et elle s’est assise de l’autre coté « sur le balcon avant ». Elle a changé la direction par un acte corporel. Pour dire autre chose.

Je voudrais aussi changer de perspective, «aller de l’avant». Dire quelque chose de neuf des choses. Mais comment faire? Existe-t-il des moyens? Je mets ma blouse transparente avec ses motifs de fleurs et d’arbres verdoyants. Elle reflète mon besoin de légèreté et de beauté. Weiterlesen

02 La roche fleurit

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Pressée par le temps ce matin, j’ai pris un t-shirt qui traînait au fond de mon tiroir, un t-shirt que je ne porte jamais, moulant, échancré et transparent, en me disant que je me changerais au cours de la journée. J’ai mis une veste par-dessus en attendant. Dans son texte, Eva est assise dans le train, il ne partira pas sans elle. Ça me rend heureuse. Je me remémore mes rêves récurrents de ratage de train et d’avion.  Weiterlesen

03 Mon passeport

05_1-150x150Dans ses rêves une des raisons pour rater le train ou l’avion est que Louise ne trouve pas son passeport. J’ai mille fois raté le train moi aussi mais il n’était jamais question de passeport. Bien que le passeport soit la seule chose qu’il ne faudrait vraiment pas oublier. Est-ce que le passeport est une image-clé pour la recherche de son identité ou pour le stress ou la peur de ne pas la trouver?

Weiterlesen

04 Moi d’un jour

OLYMPUS DIGITAL CAMERAPour répondre au passeport rouge d’Eva, j’ai décidé de faire une séance d’essayage. Comme elle, j’ai besoin d’un miroir pour voir l’image que je me reflète.

Je commence par essayer des jupes, j’en trouve une qui me plaît. Grise, mi-jambe, un peu évasée, elle forme vers le bas de petites vagues quand je bouge. Ça me donne envie de danser. Mais elle est grise, alors j’ajoute des bas rouges flamboyants aux patterns géométriques plus foncés. Je jauge mon reflet dans la glace comme on regarde une chose extérieure, pourtant la confirmation que je cherche doit venir de moi-même. Pas mal. Avec ces petites bottes qui montent à la cheville, je me sens prête à affronter le monde. Weiterlesen

05 Des choses inutiles

deschosesinutilesneuL’essayage de Louise m’apparaît comme une méditation à l’aide de vêtements. Elle prête attention à chaque partie de son corps, se compose un revêtement à l’aide de vêtements et regarde le résultat dans le miroir de ses propres yeux. Qu’on puisse se composer de telle manière me semble merveilleux. C’est aussi un « casse-tête », qu’on pourrait augmenter en créant des cadavres exquis comme les surréalistes – mais c’est un autre jeu.

Weiterlesen

06 La seule à

06_laseuleaEva porte des bretelles inutiles pour laisser tomber tout sujet. Pourtant, les gens la remarquent. Elle intrigue. Pourquoi des bretelles si elles ne tiennent rien ?

Je veux parler d’une jeune femme entrevue hier soir dans une fête. Une grande femme mince. Je pourrais décrire sa jupe à fleurs, la soie de sa jupe, son air slave, ses longues bottes ou ses cheveux droits, mais j’aurais l’impression de forcer mon regard à s’éloigner de ce qui le fascine. Son chapeau. Un chapeau en fourrure noire, rond, à deux étages comme un gâteau de mariage qu’elle porte sur la tête et qui l’allonge encore plus. Weiterlesen

07 Mon chandail gris

P1070077 Kopie

Des vêtements sont utiles, «incompréhensibles » comme les bas rouges de Louise, bref, tout ce qu’on veut – à nous de choisir ce que nous voulons. Quelquefois j’ai envie de tromper. Pour cette raison, j’ai mis des vêtements gris qui me donnent l’air d’une souris, j’imagine. J’ai mis un chandail gris, des bas gris et une jupe étroite. Je n’aime ni la couleur grise ni cette jupe étroite qui m’empêche de bouger librement. Weiterlesen

08 Malaise

OLYMPUS DIGITAL CAMERAÀ mon tour de porter un chandail qui me déplaît. Il est bleu pâle, court, moulant, avec un grand collet qui retombe sur lui-même et des manches évasées. On peut dire qu’il a du style, mais il ne me va pas. Je le garde à cause des manches. J’aime sentir mes bras se couvrir et se découvrir quand je parle, comme si je nous ensorcelais, mon interlocuteur et moi-même. Mais je n’ai pas l’énergie pour jouer aujourd’hui. Je mets le chandail bleu quand même. Weiterlesen

09 Vert

P1040298 KopieMon dieu, j’ai compris «nirvana» et «moksha», bref, la rédemption. C’est simple. Tout devient simple, quand on est malade. Mon mal de tête et ma nausée étaient tels que je ne pouvais plus boire ni manger. Mon corps ne supportait plus rien. Il communiquait clairement son grand « non » et tout devenait possible. C’était magique. Ma maladie me remplissait comme une bouteille de vin au point que j’acceptais moi-même tout ce qui était possible et tout ce qui ne m’était plus possible de faire. Weiterlesen

10 Ground Zero

10 GroundZeroJe veux répondre à la moksha d’Eva, dire comment nos petites libérations sont gratuites, non justifiées, sauf peut-être pour s’être frappé la tête contre un mur très longtemps. Dire que leurs irruptions dans nos vies ne nous appartiennent pas. J’aimerais écrire et empiler les phrases les une sur les autres jusqu’à ce que le fouillis devienne si dense qu’il explose de lui-même. Weiterlesen

11 Mal de tête

P1040303 KopieElle sentait une pression sous le nez qui annonçait un mal de tête ou un rhume. Elle savait bien qu’il ne fallait pas boire du vin en ce moment. Elle savait confusément pourquoi elle buvait quand même deux verres de vin rouge.

L’autre jour elle avait mal à la tête. Elle buvait deux espressos et allait dans un musée d’art. Ces espaces calmes et isolés aiguisent la perception. Elle sentait bien la pression dans sa tête et pensait : Weiterlesen

12 Les boules éclatent

ornamentt-1 KopieLes boules éclatent partout et dans son coeur. Elles essaient de trouver des mots pour l’attentat à Paris, la violence, la haine. Mais elle ne veut pas des explications pour ses larmes. Elle pleure de tout dans sa vie dont elle n’a pas su pleurer. Quand elle écoute la radio, quand elle veut lire le journal, les objets disparaissent sous ses larmes. Elle pleure aussi quand elle vit des expériences positives. Weiterlesen